Femmes, Paix et Sécurité

L’amplification de la participation effective des femmes dans les efforts de rétablissement de la paix et de prévention des conflits est l’une des grandes préoccupations de WOCO. Cette nouvelle perspective saisie pour la première fois par le Conseil de sécurité des NU en 2000 a été la base de l’adoption de la résolution 1325 sur les femmes et la paix et la sécurité. Nous y avons adhérer pour accélérer son exécution dans notre pays. Associer les femmes aux processus de paix élargit les perspectives et favorise l’ouverture et la diversité, et permet aux artisans de la paix de répondre aux préoccupations d’un plus large éventail de parties prenantes, ce qui conduit, de manière avérée, à une paix plus durable.

Dialogue féminin intercommunautaire

« La paix est un état d’esprit qui débouche sur la patience, qui doit s’ancrer dans les esprits, s’épanouir dans les cœurs. C’est le garant du présent et de l’avenir. Graine semée, arrosée et entretenue, elle s’imprime dans tous les actes, elle doit commander toutes les actions de l’homme vivant en société »

« La réconciliation est un moyen de dénouement des crises et des divergences (…) et une voie adoptée pour restaurer la paix, la concorde et la quiétude entre les belligérants. Cette réconciliation sera infructueuse tant que les parties concernées ne se dotent pas de tolérance et de souplesse ».

Nous envisageons des dialogues féminins intercommunautaires comme un moyen de diversification d’opinions, des talents et des puissances pour se trouver la paix et la consolider.

Lutte contre les ALPC et les violences armées faites aux femmes et aux enfants

Le transfert illicite, l’accumulation et le détournement d’armes légères et de petits calibres (ALPC) reste très préoccupants et constituent l’un des principaux facteurs des conflits armés en RDC et d’insécurité des femmes. Etant souvent les premières victimes des ALPC notamment du fait des violences sexuelles qu’elles engendrent, les femmes demeurent exclues des processus de développement de mesures de prévention et d’élimination du commerce illicite des ALPC. Des mesures favorisant la participation et la représentation effective des femmes dans les processus de décision, de planification et d’exécution de mesures liées au contrôle des ALPC en RDC devraient ainsi être prises.

Nous nous sommes engagés à lutter contre les ALPC et à promouvoir la participation de la femme dans le domaine par le plaidoyer, les campagnes de sensibilisation, les formations, la recherche et le renforcement des capacités.

Women Concern