WASH et énergie renouvelable

Les statistiques de l’électrification de la RDC sont pitoyables. Seul 8% des habitants ont accès à l’électricité selon les estimations fournies par la présidence de la République lors du premier forum sur l’énergie électrique en RDC dont 1% en milieu rural.

Plus de 90% de l’énergie consommée dans le pays provient du bois, une responsabilité exclusive à la femme congolaise d’en trouver, ce qui menace non seulement le bien être de la femme/fille congolaise mais aussi les forêts congolaises. Sans oublier les conséquences sur l’économie. « Une entreprise sur deux considère l’électricité comme un obstacle majeur à sa croissance » selon la Banque mondiale.

Si selon la Banque mondiale l’électrification se poursuit au rythme de ces 10 dernières années, 80% de la population vivra toujours sans accès au réseau électrique d’ici 2030.

Dans le but d’améliorer le bien-être de la femme en particulier et de la population en général, nous avons eu l’ambition d’adhérer à l’ Initiative mondiale qui vise à mobiliser l'action des gouvernements, du secteur privé et de la société civile autour de trois objectifs à atteindre d’ici 2030, à savoir : 1. Assurer l'accès universel aux services énergétiques modernes ; 2. Doubler le taux global de l'amélioration de l'efficacité énergétique ; et 3. Doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial pour atteindre au moins 30 % de l’offre d’énergie.

WOCO est impliqué dans l’objectif numéro 3 selon lequel : Doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial pour atteindre au moins 30 % de l’offre d’énergie.

Women Concern